Pour votre information nous utilisons des cookies nécessaires au fonctionnement de notre site+

Rencontre avec Emmanuel Debuyck, mentoré à l’IME Nord de France / Publié le

Rencontre avec Emmanuel Debuyck, CEO d’Adwanted, et mentoré à l’IME Nord de France. Adwanted a reçu le Trophée de la Meilleure Solution en Presse 2014.

Adwanted se définit comme la première et unique plateforme d’achat d’espace pluri-média au monde. Pourriez-vous nous présenter votre activité ?

E. D. Adwanted est une place de marché sur internet, dédiée à la vente d’espaces publicitaires traditionnels, c’est à dire la TV, la presse, la radio, l’affichage et le cinéma.

Nous lançons un nouveau canal de vente dans un business aujourd’hui entièrement réalisé entre acheteurs et éditeurs, via des régies, mais de manière efficiente : une place de marché permet un accès exhaustif à l’information, il permet à tous les acteurs de gagner beaucoup de temps. Et supprime les nombreux intermédiaires dont la valeur ajoutée est limitée aujourd’hui.

Vous avez reçu il y a quelques semaines le Trophée de la Meilleure Solution en Presse 2014 attribué par un vote de 100 éditeurs de presse, présents lors du Salon de la Presse au Futur. Quelles étaient, selon vous, les arguments du jury dans son choix ?

E. D. Je pense que notre solution extrêmement simple, à laquelle personne n’avait pourtant pensé avant, est le principal argument qui a fait mouche.

Vous avez souhaité être mentoré à l’IME Nord de France. Que recherchez-vous avec cette démarche ?

E. D. Faire appel à l’IME est pour nous un moyen d’être accompagné de manière très pointue, notamment autour de deux sujets : le financement de la croissance par les levées de fonds, et d’autre part l’internationalisation que nous projetons. Tout cela dans un laps de temps très court : le business de l’internet doit se construire en 2/3 ans, là où une entreprise classique peut prendre le temps de se développer sur plusieurs dizaines d’années.

Comment envisagez-vous les douze prochains mois pour Adwanted ?

E. D. Les douze prochains mois seront intenses : le premier trimestre est celui de tous les dangers car nous devons à la fois lever plusieurs millions d’euros, tout en continuant de générer de l’activité. Nous lançons également un nouveau service unique au monde. Ensuite, les fonds levés doivent nous permettre de tripler l’effectif à 35 personnes… Nous avons du pain sur la planche !

 

Témoignages récents